ADPM Project (Formation Professionelle)

 

1.PROBLEMATIQUE:

•Le Rwanda est un Etat d’Afrique Centrale située au Sud de l’Equateur et dont la population est extrêmement jeune. La « jeunesse » qui selon la loi fondamentale de la République du Rwanda se classe parmi la population âgée de 14 à 35 ans constitue près de 35% de la population et plus de 80% de la population productive. 
•Malheureusement, selon un rapport d’Institut National de la Statistique au Rwanda (2013) , 67.4% des chômeurs au Rwanda se classent parmi la jeunesse. Les jeunes non instruits sont les plus exposés aux effets du chômage.
•Les jeunes travailleurs de ménages se classent parmi les plus défavorisés dans la mesure ou la quasi totalité d’eux sont issus de familles pauvres, qu’ils sont sous-employés et surexploitées et sans perspectives d’avenir meilleur. En initiant un projet visant leur formation et insertion socio-économique, le CLADHO et l’ADPM posent une action unique en matière de promotion des droits humains.

 

2. APPROCHE DE DEPART:

Notre partenariat qui est à  son 20ème anniversaire  cette année à jusqu’en 2004 reposé l’approche traditionnelle de parrainage scolaire qui permet de scolariser des enfants sur le banc standard de l’ecole au niveau du Primaire jusqu’à l’enseignement supérieur. Cette approche ne saurait être sans avantages vitaux dans un Pays qui sort du Génocide et qui abrite des milliers d’orphelins sans soutien et d’autres nombreux enfants en situation difficiles. Depuis 2005, le parrainage a permis de scolariser pres de 5,000 Jeunes. Ceci est très louable.

 

3. DEFI MOTEUR

•Des milliers de jeunes sans connaissances intellectuelles élémentaires pour n’avoir jamais été à l’école, en décrochage scolaire suite au système d’enseignement et à la situation de leurs familles; 

•Très faibles perspectives des jeunes travailleurs de ménages d’accéder à des emplois décents suite au manque de qualification et d’accès au Capital Familial.

 

4.OBJECTIF DE L'INTERVENTION

Notre nouvelle intervention se fonde sur l’approche ci-après:

      2.1. Objectif

Assurer aux jeunes travailleurs domestiques de meilleures perspectives d’avenir par l’éducation intellectuelle de base et l’apprentissage des métiers.

      2.2. Impact escompté

Un meilleur épanouissement intellectuel des jeunes et une qualité de vie améliorée par des aptitudes meilleures aux marchés de l’emploi. L’Intervention qui fait l’objet de la création d’un département “Droits de l’Enfants” repose sur les 2 projets suivants:

1.Un Projet TUJIJUKE consistant dans l’alphabétisation fonctionnelle ( 2 centres);
2.Projet de formation professionnelle à deux volets:
•l’art culinaire au site du CLADHO

•Appui aux jeunes à l’apprentissage d’autres métiers au sein de centres partenaires.

 

Projet 1: Alphabétisation fonctionnelle

•Lancé en 2004 sous le Département “Droits de l’Enfant” ;
•Son but est de contribuer à assurer l’éducation élémentaires des jeunes travailleurs domestiques tout en les informant sur leurs droits et devoirs;

•L’ouverture d’esprit acquis permet aux travailleurs de mieux s’acquitter leurs taches à domicile et de gagner un peu plus.  

•Rehabilitation psychosociale par l’acquisition du savoir compter, lire et ecrire;
•Un meilleur estime de soi;
•Une demande généralement croissante, comme on le voit au tableau suivant;
Un effectif de plus de 1500 candidats sur 10 ans, soir en moyenne plus de 150 par an (2 classes paralleles depuis 2006).

 

Projet 1: Formation professionnelle

Ce projet remonte 2007 et se concoit en complement au Projet TUJIJUKE. Il comprend deux volets :

•Un premier volet d’assistance aux jeunes dans l’apprentissage des métiers au sein de centres de formations existants (Ex :Centre de Gatenga).
•Un second volet d’apprentissage de l’art culinaire qui s’éxécute depuis 2014 dans un site du CLADHO loué à Kimironko.